Retour vers le futur!

Ou l’art de prendre conscience du chemin parcouru mais aussi de l’influence de nos choix sur le déroulement de nos existences…

Illustration : Pixabay

Nous voici au seuil de 2021! Emplis de soulagement que cette année si particulière soit sur le point de se terminer. Et peut-être aussi inquiet(e)s de savoir ce que 2021 nous réserve. Cette année qui se termine, ce temps-là, nous a pour la plupart bousculé(e)s. A présent, il est en train de nourrir d’autres dimensions de nos existences auxquelles nous n’avons pas (encore ou toujours) accès.

De mon coté, je retiens de belles choses comme notre éveil au lien avec la nature. D’ailleurs, nos jardins n’ont jamais été aussi bien entretenus que pendant ce confinement! Beaucoup ont également décidé de quitter les villes pour s’établir à la campagne. Je constate également un besoin accru de lien avec d’autres êtres, hors noyau familial, sous la forme de regroupements en petites communautés partageant ressources et valeurs.

En 2020, les voisins se sont parfois épiés et dénoncés mais aussi entraidés, tandis qu’à la faveur des égos, certaines relations de couple, de travail ou d’amitié ont pris fin. Et d’autres ont vu le jour. Nous nous sommes rappelé de la valeur des bisous, des câlins, et avons compris en quoi ils contribuent à notre santé physique et émotionnelle aussi! Nous verrons sans doute bientôt de nouvelles âmes nous rejoindre…pour participer à la mise en place de l’ère du Verseau.

De très belles initiatives ont vu le jour! C’est comme si la nature humaine avait autant révélé son ombre que sa lumière. Nous avons vu émerger toutes sortes de collectifs . Des êtres résolument tournés vers ce que j’appelle le « Nouveau Monde » qui, malgré la distance, ont continué à diffuser de l’espoir et de la joie.

Du coup, dans la lignée du proverbe africain qui dit « Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens« , je propose aujourd’hui une petite rétrospective de notre 2020 avec le support de divers articles que j’ai pu partager ici cette année (liens dans les titres de chaque paragraphe)!

Un jour, en 2020, tu diras STOP!

Alors qu’en est-il 12 mois plus tard? A qui, ou à quoi, avons nous dit STOP pour notre plus grand bonheur? Je parle de choses que nous avons librement décidé, et non de celles qui nous ont été imposées, bien qu’il puisse y avoir un lien entre les deux. D’ailleurs, si c’est le cas, une occasion se présente de regarder les cataclysmes de 2020 comme des clés pour ouvrir quelques portes de notre prison.

Quels sont les 2 cotés de la médaille que 2020 a mis en exergue pour toi?

Bien-être, médias et réseaux sociaux…

Nous avons vu la crédibilité des médias s’effondrer et les alternatives éclore comme des fleurs au printemps. Il y en a maintenant pour tous les goûts! Cela nous poussent à nous demander à nouveau ce qui est juste pour nous parmi les diverses propositions et partis pris. Nous avons aussi été témoins du début de l’Age d’or des lanceurs d’alerte…Voyons combien de temps nous en aurons besoin!

Au-delà de ce constat, cette crise nous aura mis face à notre capacité de discernement et d’autonomie dans la prise de décision. Cela nous aura aussi montré à quel point nous avions perdu l’habitude de construire nos propres référentiels et notre dépendance aux choses « toutes faites ».

Et toi, comment as-tu (re)-trouvé ton discernement et ton autonomie en 2020?

Retrouver le chemin de l’abondance et de la liberté

En résumé, cette année nous a permis de voir de quel « bois nous nous chauffons vraiment ». Comment aurait-on pu le savoir autrement? Il aura fallu plonger dans l’adversité pour que nous sortions de notre routine, de notre confort…Ce que nous aimerions peut-être c’est que l’adversité s’arrête maintenant. Qu’à cela ne tienne!

J’en arrive à ce qui me semble être la plus grande « leçon » de 2020: notre responsabilité dans tout çà. En effet, il est d’usage de blâmer l’autre pour nos difficultés, nos blessures etc…comme si nous étions d’éternelles victimes. Mais nous sommes tous les créateurs de nos propres vies. Une partie de nous créé, en continu, le décor de la vie qui se manifeste devant nous. Même lorsque nous n’y sommes pour rien, que nous ne demandons ou disons rien, cette partie de nous se positionne et consent…

Quelle bonne nouvelle! Cela veut dire que nous avons le pouvoir de tout changer dès que nous le souhaitons.

Alors comment pourrais-tu créer ta vie afin de faire ta part pour manifester la sortie de cette crise?

2021 : what else?

Pour ma part, j’ai décidé de donner mon énergie uniquement aux choses qui me parlent, qui me nourrissent et me mettent en joie. Au risque de me répéter, notre énergie va nourrir ce sur quoi nous focalisons notre attention. Aussi, il me semble que tant que nous continuons à nourrir les égrégores en lien avec ce « vilain virus », nous entérinons son existence durablement et nous lui donnons tout ce qu’il faut pour se maintenir dans nos quotidiens.

Je ne suis pas en train de dire qu’il faut ignorer totalement le monde dans lequel nous vivons mais simplement lui laisser la place qu’il mérite dans nos priorités. Ma proposition est d’arbitrer en permanence quelle chose mérite ou pas mon attention, et donc mon énergie. Je me consacre en priorité à mes projets, à mes amis, à ma famille, bref, tout ce qui me motive et me met en joie.

Je fais également en sorte de me rappeler qu’une partie de nous a souhaité être incarnée dans un corps à ce moment précis de l’histoire humaine et terrienne…Cette part de nous qui nous fait vivre, a une mission! Il me semble que la découvrir et l’expérimenter est une aventure digne de ce nom.

Et si nous utilisions à présent notre temps à découvrir quelle est vraiment la nôtre?

Note: Cet article fait la part belle à la chaine Tistrya sur Youtube. Antony Chêne y produit un travail de qualité avec l’aide d’intervenants pertinents et ancrés. Je recommande son travail pour aider à la digestion de tous les extras que nous avons ingérés en 2020 et en particulier ceux issus des festivités de fin d’année!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero ultricies fringilla ut nec at Aenean suscipit accumsan Donec