Les sons du Vivant

Une incursion dans l’Univers des sons pour un nouvel éclairage sur les mécanismes du vivant et la découverte d’une nouvelle approche de notre vie.

Dans mon activité de thérapeute, je croise souvent des personnes qui se sentent décalées ou se demandent ce qu’elles font là…Une question bien légitime à laquelle il est bien difficile d’obtenir une réponse simple de nos jours.

Il y a 13 ans, j’ai fait un voyage ou j’ai eu l’occasion de passer du temps dans le désert Tunisien, au sud du pays. Cette étape particulière du périple est restée gravée dans ma mémoire. La principale raison à cela est que j’ai été presque instantanément reconnectée à moi-même dans ce lieu, pourtant dénué de toute vie…du moins en apparence.

Ce qui m’a saisie, c’est le silence. Evidemment, il y avait du vent, et cela produit un certain son, mais c’est comme si l’absence de pollution visuelle, doublée de ces courants d’air avaient immédiatement nettoyé toute ma pollution mentale. C’était il y a bien longtemps. A l’époque j’étais encore profondément ancrée dans « la Matrice ». J’étais bien loin de me douter qu’un jour je découvrirai à quel point les sons sous toutes leurs formes peuvent nous aider à guérir nos blessures.

Les fréquences, mesures incontournables du Vivant!

Hors problématiques de voisinage, nous n’avons pas réellement conscience de l’effet de la pollution sonore a sur nous. Pourtant, notre cerveau capte bien plus de sons qu’il n’y parait. Les effets néfastes du bruit et des vibrations prolongées sur une personne en santé à la base sont parfois sévères. La dépression est une des conséquences possibles, mais il y en a d’autres! En effet, nous ne sommes pas toujours conscients de l’ensemble des fréquences sonores perçues par notre corps.

Mon précédent article présentait le hertz comme la principale unité de mesure du vivant. L’unité Bovis (unité de mesure des vibrations) en est une autre et il existe un vrai lien entre les deux! Les articles ci-dessus (liens) montrent bien à quel point c’est le cas. Nous avons l’habitude de différentier les sons, par définition non palpables et parfois inaudibles, des choses matérielles. Cependant, notre corps est composé de fréquences qui entrent en résonnance avec son champ vibratoire, que celles-ci proviennent d’un objet, d’une note de musique ou d’un autre corps!

Cette expérience dans le désert m’a montré que les pollutions sonores représentent un vrai frein à notre santé. Il me semble raisonnable d’admettre que, comme l’homéopathie, le son peut permettre la rééquilibration d’un certain nombre de choses en nous.

Les sons comme médecine

Dans « Message des hommes vrais au monde mutant », Marlo Morgan décrit son périple au sein d’une tribu aborigène d’Australie. Une de ces histoires où l’on voit très bien l’Univers comploter pour pousser le héros à sa juste place. Elle y décrit le lien unique qui existe entre les membres de la tribu mais aussi le Vivant autour d’elle. L’action se déroule dans un désert. Dans cet environnement que nous qualifierions peut-être d’hostile, les aborigènes vivent en santé et heureux! Ils célèbrent la vie de toutes les manières possibles. Le chant est l’une d’entre elles. Il communiquent aussi par télépathie (par la transmission de pensée) tant leur lien mutuel est fort. Une belle opportunité de découvrir à quel point les sons, les fréquences audibles ou pas, sont inséparables de la vie, à fortiori en communauté.

Une preuve de l’effet des sons sur notre organisme réside dans l’impact de certaines paroles sur nous. Il arrive qu’elles nous blessent profondément et parfois aussi qu’elles nous guérissent. Les fréquences sonores contiennent le sens des mots, des chants etc… mais également toute la portée des intentions qu’ils contiennent. Partant de là, il semble plausible qu’un son dans une fréquence adaptée et une intention adaptée puisse effectivement guérir.

Franck Nabet, a contribué à développer la connaissance et l’usage de la musique 432Hz en France. Il a découvert au contact de certains peuples « premiers » que cette fréquence particulière correspond à celle de notre organe-cœur. Ainsi, lorsque nous écoutons une musique dans cette fréquence, notre cœur « entend » les intentions associées dans son propre langage. Fort de cette découverte, Franck a aussi décliné un ensemble d’outils capables d’agir non seulement sur les maux physiques mais aussi ceux de l’Ame.

Le 7 dans le Vivant…

T’es-tu déjà demandé pourquoi tu sembles répéter sans cesse les mêmes erreurs? Pourquoi malgré tous tes efforts certaines situations se présentent sans arrêt devant tes yeux? Pourquoi même si les décors et protagonistes de ton histoire changent, le thème de fond semble toujours rester le même?

Découvrir quelles sont nos blessures d’Ames activées mais également celles que nous ne sommes pas venu(e)s vivre, est un moyen de faire du tri dans le brouillard émotionnel du quotidien. En termes simples, la musicothérapie-énergétique peut nous aider à y voir plus clairs dans les vrais défis de nos existences. Une fois nos problématiques récurrentes mises en lumière, cette méthode propose un ensemble d’outils simples et efficace pour se remettre en équilibre.

Le 7 est omniprésent dans le Vivant. Nous connaissons les 7 notes de musique, les 7 chakras, les 7 familles de bactéries etc…Et, bien que Lise Bourbeau en présente uniquement 5 dans son ouvrage «  les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même », il y a aussi 7 blessures d’Ame. Nous sommes donc ici-bas pour expérimenter 7 blessures potentielles dans la matière de notre corps. De là à penser qu’il existe un lien entre tous « ces 7 trucs », il n’y a qu’un pas! Ce sont ces liens que la « musicothérapie-énergétique » explore pour nous aider à retrouver notre symphonie unique. Notre symphonie dont la Terre a besoin pour avancer dans sa libération (voir live du 08/03/21).

Cette approche permet, via des sons sous diverses formes et fréquences, d’équilibrer tous nos corps, pour retrouver tout notre potentiel. La méthode développée par Franck Nabet permet de remettre les personnes dans leur alignement, tant au niveau physique qu’émotionnel ou karmique. Les soins avec les fréquences sonores travaillent sur tous les plans. Connaissant l’impact de nos émotions sur notre santé physique, il est intéressant d’explorer les challenges de son existence à travers cette grille de lecture simple et efficace.

Ces sons qui libèrent

Au delà de l’aspect curatif, la musicothérapie-énergétique est une occasion unique de connaitre « sa note d’incarnation ». Cela correspond, en quelques sortes, à sa véritable raison d’être ou la thématique principale de sa mission de vie.

La « note d’incarnation » inclut le talent particulier de chacun(e), sa symphonie unique et sa manière de mettre sa vie en mouvement. Certain(e)s créeront leur vie par la pensée, d’autre(s) par le verbe et d’autres enfin par l’action. Trouver ce fameux axe et cette note d’incarnation permet d’allumer un gros projecteur sur sa vie, pour la regarder avec un œil nouveau.

Tu l’auras compris, cette approche innovante dépoussière notre compréhension du vivant. Elle nous permet de mieux nous connaitre. Et surtout pourquoi d’un certain point de vue tout est juste et tout s’explique parfaitement. Non par des concepts fumeux mais par des études scientifiques, preuves à l’appui. La meilleure ambassadrice de cette approche est Jeanne Ayache, ancienne chercheuse au CNRS. Elle a collaboré avec Franck Nabet pour la réalisation des élixirs sonores et la démonstration leur indéniable efficacité sur le vivant.

Pour en savoir plus sur les élixirs sonores de Franck Nabet: https://www.harmonymusic.fr/elixirs-sonores

Pour en savoir plus sur Jeanne Ayache : https://jeanneayache.com/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.