Voir au-delà des « appâts-rences »

Après la descente au fond du terrier du Lapin d’Alice, et l’aller-retour dans les étoiles, il est temps à présent de trouver l’équilibre entre ciel et terre ou le bon dosage de « pourquoi pas » !

Les médias commencent à faire machine arrière concernant la gravité de la « pandémie » que nous venons de traverser. C’est une victoire! L’heure des comptes a sonné. Nous entrons dans une phase aux teintes de jugements. Le temps est au recul et au discernement. Ce n’est pas la plus agréable des périodes, mais elle est peut-être nécessaire pour terminer notre « deuil » et passer à la suite : là où nous trouvons la force de vaincre définitivement nos peurs pour redonner ses droits à la Vie, selon nos propres termes!

Mes précédents articles ont été pour le moins inédits, j’en conviens, et pour autant je n’en renie aucun. Ils résonnent juste en moi et je soutiens à 100% les messages qu’ils contiennent. Publier ces mots a été un challenge. Accueillir les commentaires parfois désabusés et les inquiétudes en a été un autre! Etre sous les feux des projecteurs n’est pas chose aisée pour moi, mais je suis heureuse d’avoir vécu cette expérience et d’avoir répondu aux objections du mieux que j’ai pu.

La temporalité est toujours problématique quand il s’agit de collaborer avec l’Univers, bien sûr…Les jours annoncés n’étaient sans doute pas des jours humains! Mais la très bonne nouvelle, c’est que nous sortons gagnants de cette « guerre » contre la « Non-Lumière ». Car – oui – il s’agit bien d’une guerre…malheureusement. L’enjeu n’est pas ce « vilain virus » évidemment, mais nos libertés d’êtres. C’est dire si l’enjeu est de taille.

Alors, comment nous positionner dans ce contexte? Comment aider nos alliés? Quelles ressources activer en nous pour faire notre part?

Dé-confiner nos esprits!

Ces 2 mois auront été rudes pour nous tous. Ils auront permis à certain(e)s de se mobiliser pour aider (confection de masque, benevolat, partage de savoir en ligne etc…). Tandis que d’autres y ont vu l’opportunité de lever le pied avec une « bonne excuse », ou de regarder leur solitude et leur isolement , bref, leurs « démons », droit dans les yeux. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le Monde ne sera plus jamais le même après cette première crise, ce premier effondrement.

J’ai volontiers parlé de deuil pendant ce confinement, car d’une manière ou d’une autre, nous avons été obligé(e)s de lâcher ce qui n’avait plus lieu d’être. D’évacuer notre mue devenue trop serrée. Notre nouvelle peau est encore toute tendre! Il peut être complexe de retoucher la brutalité du Monde, surtout au beau milieu de cet océan d’informations contradictoires et de théories du complot. Tout comme notre corps, nos cerveaux ont besoin de se « dé-confiner » après ce temps de pause.

Nos cellules on pris de nouvelles habitudes. J’ai déjà évoqué le temps nécessaire à cela (environ 3 semaines) et nous en avons eu bien plus à vivre. C’est dire si notre organisme s’est organisé pour rétrécir ces prétentions! Revenir à la réalité, quelle qu’elle soit, nécessite le même temps de transition…Je nous souhaite de nous donner de vivre ce retour à la liberté de mouvement en douceur.

Nous ne sommes pas seul(e)s dans cet Univers

A la faveur du fameux passage en 5D qui devrait accompagner l’entrée dans l’ère du Verseau, de plus en plus d’entre nous s’ouvrent à l’existence de plans subtils. D’ailleurs, les messages des différents guides de lumière ont résonné comme des bouffées d’oxygène pendant ces temps de violence. A présent, un nombre croissant d’entre nous croient, ou expérimentent, le contact avec des êtres que nous ne pouvons voir, ni toucher, mais dont nous apprécions l’aide surtout dans ces moments de troubles!

Demandons-nous pourquoi, dès qu’il est question d’extra-terrestres, les théories du complot reviennent au grand galop. C’est comme si, sorti(e)s de l’orbite de notre Terre, il n’était pas pensable que d’autres formes de vies existent. Pourtant il existe des milliards d’étoiles et des milliers de planètes dans notre Univers. Au nom de quoi serions-nous les seuls êtres vivants doués d’intelligence? Pourquoi serait-il OK d’interagir avec des êtres tels que des guides spirituels et pas des êtres venus d’ailleurs?

Nous acceptons bien le fait que les planètes influent sur notre environnement au quotidien, comme la Lune par exemple. Nous avons même des sciences qui traitent directement de ces phénomènes, comme l’astrologie. Qui n’a jamais lu un horoscope, ne serait-ce que par curiosité? Par ailleurs, de nombreuses références aux Pléiades ont été retrouvées sur des gravures/peintures de nos sites sacrés les plus proches. Ci-dessous, un exemple avec le disque de Nebra, retrouvé en Allemagne en 1999. Au nom de quoi décréter que les extra-terrestres n’existent pas ?

Pour finir, nos gouvernements dépensent des fortunes chaque année dans des programmes spatiaux pour lancer des satellites, certes, mais également pour chercher des planètes pouvant abriter la vie. Pourquoi nos gouvernements feraient-ils cela s’ils n’étaient pas convaincus qu’il y a quelque chose à trouver? A titre d’information, en France, nous avons le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) qui collabore avec la NASA dans l’étude des OVNIS. En 2020, le budget de cet organisme atteint les 2,8 Milliards €. Moi çà me laisse rêveuse, surtout quand on imagine la détresse matérielle que ce confinement va occasionner sur bon nombre d’entre nous.

Nous avons perdu la mémoire de nos origines en venant au Monde

Outre la problématique du biais dans l’information, nous avons également perdu la mémoire de qui nous sommes réellement à notre naissance. Je ne parle pas de notre lignée héréditaire, mais bien de notre lignée d’incarnation, du cheminement que notre Âme a suivi pour nous mener jusqu’ici. Nous sommes actuellement plus de 7 milliards d’individus dont les Âmes ont souhaité être incarnées à ce moment précis de notre Histoire d’humanité. Pourquoi?

Le passage dans l’ère du Verseau est déjà, en soi, un événement pour notre Univers et notre Système Solaire. Mais pas seulement. Je t’invite à lire le livre de Rosanna Narducci et Jean-Marc Vallée sur les Mémoires d’Orion (autre constellation souvent représentée sur nos sites sacrés anciens). Si les premiers chapitres peuvent se lire comme un roman de science fiction, en revanche les 2 derniers font état du « Plan Terre ». Ces chapitres expliquent pourquoi nous serions tous venus nous incarner maintenant. Ils expliquent aussi en quoi ce qui arrive sur Terre en ce moment aurait des répercutions bien au delà du périmètre de notre jolie planète.

Faire germer la graine du « pourquoi pas ».

Je vois d’ici toutes celles et ceux qui brandissent le drapeau du discernement. Et – oui – j’utilise bien le mien en ce moment même, car la lecture de ce livre a ramené le calme en moi comme aucune autre lecture ou vidéo avant.

Alors je te pose ces questions : Que penses-tu de la capacité de nos médias à nous ouvrir l’esprit? Nos dirigeants ont-ils intérêt à nous donner de l’espoir? Dans une logique mondialiste, l’existence de voix dissidentes ou d’alternatives non-patentées est-elle la bienvenue? En quoi le fait d’accepter l’idée de l’existence d’autres formes de vies extra-terrestre met en danger les dogmes de la société telle que nous la connaissons?

Nous commençons à toucher du doigt, suite à cette crise, à quel point nous sommes manipulé(e)s par les médias. Je rappelle que la manipulation de l’information par les médias porte un nom : la propagande. Personnellement, j’ai choisi de me questionner comme suit: Est-ce que l’information qui m’est donnée encourage l’usage de mon libre arbitre? Puis-je rester calme lorsque je reçois cette information? La mise en oeuvre de cette information est-elle compatible avec ma liberté d’être? Cette information me permet-elle de vivre en paix avec mon prochain?

A tous ceux qui clament la nécessité de prouver scientifiquement les choses pour se rassurer sur la nature saine de notre discernement, je réponds, oui en effet, lorsque cela est possible, il est plus sécurisant de pouvoir expliquer scientifiquement les choses. Ceci dit, sur ce sujet, ainsi que sur les hypothèses à propos du futur de l’humanité, je suis au regret de ne pas pouvoir fournir le nécessaire! C’est donc à chacun(e) de regarder en elle/lui et d’y trouver sa propre vérité. C’est le moment de faire pousser la graine du « pourquoi pas »?

Il est temps de participer à notre libération planétaire

Nous sommes à l’aube de la tombée des masques. Il est temps de se positionner et de tenir le cap. La Terre est déjà à l’oeuvre avec l’aide de nos collègues de l’espace. Elle s’ébroue, elle se secoue pour faire partir tous les parasites qui l’ont accablée ces derniers siècles. La Terre fait son job de libération. A nous de faire le nôtre maintenant. Serons-nous des résistants de la première ou la dernière heure? L’enjeu est de taille, encore une fois.

Au passage, je voudrais également rappeler les propos d’Albert Einstein à propos des certitudes et habitudes…Le système dans lequel nous évoluons et les valeurs qu’il prône nous ont mené(e)s tout droit jusqu’ici…Si les habitudes et les croyances actuelles sont devenues contre productives, alors trouvons-en d’autres, créons-les même!

«La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent»

Albert Einstein

Car ces êtres de l’ombre qui nous gouvernent ne sont pas arrivés là par hasard. Tout comme Hitler en 1933, nous les avons élus. Nous nous sommes laissé(e)s charmer par leur belles paroles, leurs belles apparences et leurs discours bien lisses, apparemment au dessus de tout soupçon. Prenons cette responsabilité là, acceptons-là et passons à autre chose, en notre Âme et Conscience.

Comment y arriver?

C’est LA chose fondamentale que je voulais partager avec toi aujourd’hui. Dans un Monde où il devient de plus en plus compliqué de discerner le vrai du faux, il me semble qu’il est grand temps d’aller chercher la vérité au fond de soi. Il me semble également que l’énergie dont nous disposons devrait être utilisée pour donner vie à ce qui a du sens (ce à quoi nous disons OUI) , plutôt que combattre ce qui n’en a plus (ce à quoi nous disons NON). Ce choix, nous pouvons le faire pour nos problématiques personnelles, comme pour celles de la société.

Notre président l’a dit : « nous sommes en guerre ». Je suis d’accord avec lui sur ce point. Néanmoins, nous ne nous battons pas contre ce « vilain virus ». Nous nous battons pour préserver nos libertés fondamentales. La 3ème guerre mondiale ne se déroulera pas à la pointe des armes, mais à la pointe de l’information et du discernement.

Nous nous battons à présent pour la Vie, pour retrouver notre droit fondamental à user de notre libre arbitre, à décider de notre destinée. Les réponses sont dans nos tripes, pas dans nos têtes! Alors je t’invite à relire la première partie de cet article en étant branché(e) à tes viscères, à chercher tes propres informations, à les vérifier et à les partager ici, si tu estimes qu’elles apportent un éclairage nouveau, ou un démenti. Toutes les remarques constructives seront les bienvenues!

J’ai choisi de défendre la LIBERTE D’ETRE. Et toi?

2 Comments

  • Rodrigues

    Bonjour ma petite Pascale,
    Je t’espère en bonne santé ?
    j’adore lire tes articles et je partage tout à fait tous tes points de vue . Et je suis d’accord avec toi. Merci pour cela . Il est vrai que j’ en ai raté quelques un mais je vais y remédier.😋
    Je t’embrasse très fort et attends avec impatience de te retrouver bientôt.
    Gros bisous 😘
    Sissi

    • kalou76

      Bonjour Sissi,
      Merci pour ton retour et tes encouragements.
      Je suis en pleine forme, merci 🙂 et j’espère que c’est pareil pour toi!
      Ce confinement a fait émerger de belles choses tant intérieures qu’extérieures.
      J’ai maintenant envie de me consacrer uniquement à ce qui est juste pour moi.
      Partager avec vous en fait, bien évidemment, partie alors l’aventure continue!
      Gros bisous à toi aussi et à très vite

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aliquam tempus mi, Donec ipsum ut