Le jeu de la Vie!

C’est sans doute la meilleure parade à toute la morosité ambiante. Vivre sa joie, son amour, bref, tout ce qui brille en nous. Cette vie-là ne nécessite pas de gros moyens mais de le décider avant tout.

Après avoir « secoué le cocotier des idées toutes faites », j’ai décidé de revenir à des choses plus « douces », si je peux dire… Les réactions à mon dernier articles m’ont permis de comprendre que l’approche par les symboles est un vecteur de communication puissant. Cela m’a également permis de comprendre que, pour la plupart, nous sommes mu(e)s par nos croyances au détriment du savoir, des faits, etc…bref de notre propre discernement.

Peut-être est-ce là le résultat de l’infantilisation à laquelle nous sommes soumis(e)s depuis notre plus tendre enfance…? Dommage que nous oublions parfois qu’un symbole peut être regardé de plusieurs manières, sans qu’aucune ne soit plus juste ou fausse que l’autre, puisqu’il y a autant de versions de la vérité que d’êtres humains.

L’univers étant infini, quelle que soit la porte par laquelle nous rentrons, nous accédons assez rapidement à l’immensité de ce qu’elle dissimule. Encore faut-il ouvrir nos sens en grand, pour apprendre, pour nous initier. En d’autres termes, l’énergie n’a pas qu’un seul « bon chemin » pour circuler. Elle n’en a pas deux non plus, car la dualité n’est pas meilleure conseillère, nous le savons bien…Il y en a probablement des millions, des milliards!

Jeu vidéo ou réalité augmentée?

Revenons à la notion de Vie et surtout d’Expérimentation. Ce sujet a déjà été évoqué ici à plusieurs reprises et de plusieurs manières. Mais j’ai le sentiment qu’il est temps d’y revenir, à la lumière de ce que nous expérimentons dernièrement. J’ai récemment croisé un être dont le discours m’a permis de regarder les choses avec une perspective nouvelle. Note bien que je n’ai pas dit « meilleure » ou « plus mauvaise » mais nouvelle! C’est suffisamment rare par les temps qui courent pour être souligné.

Cet être pense que nous sommes dans un immense « Jeu Vidéo » et que nous n’avons aucun libre-arbitre, si ce n’est le choix de certains éléments superficiels et accès à certains outils « débloqués » au cours de nos pérégrinations. Alors jouons! Regardons nos vies au travers de ce prisme et voyons si et comment cette « grille de lecture » peut nous permettre de contacter de nouvelles ressources, de nouvelles joies, de nouvelles pistes d’évolution ou de soulagement…

Le décor est planté et les grandes lignes du scénario déjà écrites!

Dans un jeu vidéo, le décor est généralement conçu à l’avance, qu’il y ait un ou plusieurs tableaux. Suivant cette logique, la matière serait multi-tableaux, donc multi-dimensionnelle et plus nous avançons dans le jeu plus les défis sont subtils et gourmands en créativité et discernement. Les règles évoluent également à chaque marche franchie. Les jeux vidéos capitalisent sur les acquis. Les prises de conscience effectuées permettent alors d’aller expérimenter autre chose dans une autre dimension matérielle avec d’autres règles.

Est-ce que du point de vue du joueur le monde à changé? Oui : le décor est différent et les règles ont évoluées mais à la lumière de ses expérimentations passées, il peut très vite retrouver ses marques s’il souhaite avancer. Si au contraire, il/elle bute sur une notion alors il/elle l’expérimente jusqu’à ce qu’il dépasse ses limites. Certain(e)s passent très rapidement les niveaux, fort(e)s d’une résilience et d’un besoin d’avancer à toute épreuve. D’autres prennent le temps de savourer chaque épreuve et initiation plusieurs fois.

D’ailleurs, les jeux vidéos initiatiques sont pratiquement exempts de la notion de temps. Seul le franchissement des étapes, ainsi que les pouvoirs, récompenses et autres rencontres utiles comptent! Par contre, il y a souvent des « barre de vie ». Les blessures nous atteignent dans notre vitalité, mais nous n’en mourront pas forcément. Si nous perdons toutes nos vies, nous pouvons recommencer autant de fois que nécessaire pour comprendre la leçon et avancer de nouveau : cela ressemble fort aux principes de résilience et de karma qui régissent la Vie. Va savoir si les jeux ont emprunté cette idée à l’Univers ou s’ils sont juste de pâles copies de celui dans lequel nous vivons tous!

Des ressources, des outils, des « pouvoirs » durement acquis!

C’est à cela qu’on mesure le succès dans les jeux vidéos de ce type. Chaque joueur a sa manière d’aborder les épreuves: l’un va foncer tête baissée, l’autre trouvera moult astuces pour éviter les épreuves jusqu’à un certain point (« reculer pour mieux sauter », dit-on), d’autres encore vont se faire un plaisir de se crasher dans un mur juste pour le « fun » (ou entendre le personnage crier), sachant qu’ils auront la possibilité de se relever et de recommencer autrement dès qu’ils le souhaitent.

Nos jeux vidéos « initiatiques », et de plus en plus réalistes grâce aux technologies 3D & 4D, occuperont parfois une grande part de notre temps libre. C’est d’ailleurs drôle de considérer nos jeux de divertissement comme des fractales de la Vie au sens large. Les Sims en sont une belle illustration. Peut-être est-ce dû au fait que dans ces univers-là, nous avons l’impression d’être en contrôle quelle que soit la stratégie choisie!

Dans notre quête du Graal, que l’on pourrait appeler aussi quête de sens, il serait peut-etre intéressant de considérer que nous sommes rassuré(e)s de jouer à un jeu dont nous connaissons les règles et dont nous pouvons choisir le but final. A défaut de connaitre celui de la vraie Vie, n’est-ce pas? Il est vrai qu’un jeu où tout ce qui serait proposé serait de vivre sa vie sans savoir quoi chercher, quel état de grâce atteindre ou quel pouvoir développer…Bref, sans connaitre à l’avance la fin de l’histoire, ou plutot si! La mort. Ce jeu-là ne ferait sans doute pas l’unanimité!

Mieux vaut trouver un jeu, des jeux où toutes nos questions existentielles sont adressées de manière ludique et mystérieuse pour pouvoir choisir et vivre une expérience digne de ce nom, hein?!

Dieu et les Extra-terrestres #nosennemis

Alors dans ces jeux vidéos, il y a toujours des sorciers, des Dieux, des « grands architectes » etc…qui font la pluie et le beau temps. Il y a des guerriers, des héros des temps modernes ou d’ancienne civilisations aussi . Des êtres, des sages qui ont soit déjà tout compris et nous guident, soit ont pris de l’avance en matière de pouvoir. Quant aux Dieux, aux Mages, aux Sorcières, ce sont les empêcheur(se)s de tourner en rond! Ceux/celles qui nous oppriment…Et force est de constater qu’on en marre d’être opprimés!

Parfois même un Mage terrestre ne suffit pas pour motiver suffisamment les troupes. Il faut inventer des forces surhumaines venues d’ailleurs. Car, dans notre inconscient collectif, la force, surtout sans limite ne peut venir de notre Monde. Il faut avoir fait un long voyage dans l’Univers froid et glacé pour gagner le droit de débarquer sur Terre avec des pouvoirs sans limite. Ou être un Dieu dans tous les sens du termes…Mais à condition qu’on puisse le voir et le toucher, sinon çà ne peut pas exister.

Comme nous avons été éduqués depuis l’enfance a craindre les pouvoirs qu’on ne comprends pas, y compris ceux qui viennent de nous-mêmes, un Dieu ou des extra-terrestres, à fortiori quand ils viennent d’ailleurs, c’est forcément suspect! On s’en méfie…De là à les considérer comme de véritables menaces, il n’y a qu’un pas! #nosennemis

Le choix dans la manière!

Heureusement, dans nos jeux vidéos initiatiques, nous avons beaucoup d’autres choix à faire que déterminer qui sera notre ennemi! Nous devons choisir notre tenue, la couleur de nos cheveux, celle de notre peau, nos accessoires, nos armes etc… Et pour aller plus vite (il est vrai que, dans une quête dénuée de temps, c’est de la première importance), nous avons des personnages tous préparés, avec des psychismes et des personnalités toutes faites. En gros, nous choisissons notre Avatar sur la base de critères simples et très accessibles qui sont « a quoi ressemble-t-il ? » et  » que peut-il faire pour nous aider dans notre mission? »

Dans la vie du jeu on peut décider de passer a droite ou à gauche, en haut ou en bas en premier. On peut s’arrêter aussi, ou demander conseil à des être sur notre chemin. Certains sont bienveillants, d’autres moins. C’est le fait de continuer à avancer qui nous permet de le découvrir. Car le discernement est complexe dans un environnement complètement virtuel et pré-programmé. Même si parfois il arrive que nous ayons des intuitions assez justes, il faut quand même suivre l’implacable scénario « pré-mâché » pour en avoir la confirmation.

Du coup, pour résumer, ce que le « grand architecte » du Jeu nous a laissé c’est de la marge de manœuvre sur les détails (catalogue d’options préparées), des non-choix quant aux personnages qui nous représentent (des caricatures dont on ne connais pas vraiment la nature ou la philosophie profonde) et le choix de faire le parcours fléché dans le sens que l’on veut (tout dépend du temps que l’on est prêt à y passer). Au final, nous avons l’impression de faire des choix et d’avoir un libre-arbitre, en plus du fait de croire que nous avons le contrôle sur le déroulé de l’histoire.

Comment terminer un jeu sans fin?

Il y a plusieurs façons de terminer ce jeu : mourir, trouver la porte de sortie, c’est-à-dire épuiser tous les scénarios possibles, ou changer de jeu lorsque la nouvelle version est disponible sur le marché par exemple…

Il serait tentant de se dire que la dernière option est inenvisageable puisque je rappelle que nous jouons ensemble au « Jeu de la Vie »…Et pourtant! Rappelons-nous que notre système solaire traverse des cycles d’environ 26000 ans depuis la nuit des temps. A chaque changement de cycle se produisent des cataclysmes, des chaos suffisant pour supprimer une partie de la population suite aux changements climatiques, et redistribuer les cartes d’une manière non négociable. Certains parlent même de l’avènement de la 6ème race d’êtres humains. Cela voudrait-il dire que même l’humanité est soumise à la dure loi de l’obsolescence programmée?

Mourir pourrait être la solution ultime. La seule question est de savoir quand cela est supposé intervenir dans le grand scénario. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut anticiper à moins de le provoquer. C’est aussi potentiellement douloureux pour soi comme pour ses proches. Cela va surtout à l’encontre de la première règle fondamentale du Jeu : il est interdit de supprimer la (sa) Vie.

Trouver la porte de sortie de cette Matrice c’est probablement la solution la plus tentante. Cela implique d’expérimenter le jeu jusqu’au bout en conscience et dans l’acceptation de ce qui est. Pourquoi? Parce qu’une part importante de nous a donné son accord pour intégrer cet Univers. Parce que cette partie de nous a passé « un deal » avec le « grand architecte » pour expérimenter des choses bien précises et trouver un moyen de se mettre au service de la communauté en fonction de ses aspirations et de ses compétences…

La morale de cette histoire…

Au bout du compte, que nous raconte cette parabole? Il me semble qu’il y a une leçon évidente qui est l’importance de l’Expérimentation. La particularité de celle-ci c’est que son résultat est inconnu. Vu l’engouement pour nos jeux vidéos, il semble que cet inconnu n’est pas un problème. La deuxième chose importante est la manière dont nous choisissons de traverser cette aventure. Allons-nous le faire en tant que héros ou victime? La troisième chose est le collectif c’est-à-dire la capacité de chacun à faire sa part pour traverser l’aventure. De la force du collectif résulte une expérience plus riche et qualitative, qui peut mettre en lumière des failles dans le jeu.

Failles qui peuvent interpeller le « grand architecte » afin qu’il fasse évoluer les règles, change le décor, donne des bonus etc…à ceux qui ont « joué le jeu ». Tu l’auras compris cette comparaison est sans fin! A toi de voir quel joueur(se) tu veux être, quel rôle tu acceptes d’endosser et de quelle manière tu choisis de vivre cette aventure. En d’autres termes, c’est notre capacité à « jouer le jeu », tout en suivant les règles, mais également en respectant qui nous sommes, qui contribue à améliorer l’expérience globale et pourquoi pas de « challenger » le « grand architecte » et ainsi lui permettre de découvrir un peu plus qui il est dans son propre rôle!

2 Comments

  • NEAU

    Il est évident que nous sommes aujourd’hui dans un monde virtuel identique au jeux vidéo ou film y faisant référence comme ( passé virtuel )
    Beaucoup de films sont codés et effectués par des initiés qui nous montrent notre avenir comme retour vers le futur ou toutes la technologie de science fiction existent bien aujourd’hui
    Terminator également
    L intelligent artificielle est aujourd’hui une réalité qui dépasse l humain avec la nanotechnologie pour augmenter l être humain via des applications diverses
    Assassin creed en est également un bon exemple avec les templiers et la capsule a remonté dans le temps afin d accomplir la mission ultime
    Le titre Origine en Égypte va au delà de l histoire conventionnelle et nous dévoile des réalités cachées
    Cette épisode a étés effectué par des spécialistes dans divers domaines
    Les templiers temp plié et il nous parle de retour dans le temps via une agence très avancée Au niveau technologiques via la physique quantique
    Templier veux dire la maîtrise du temps
    Le film avatar y fait référence également comme le jeux sims
    Avons nous un libre arbitre ? Non
    Si il y en a un il est très limité
    Cela va changer bientôt car nous sommes en transition avec l ère du poisson dit mensongère ( le poisson symboliquement représente jesus
    Jesus a évoqué qu’il faudra chasser les marchants du temple
    Aujourd’hui nous sommes dirigé par 1% de personnes qui dirigent le monde les banques et firmes internationales diverses
    Les moutons dociles y participe
    Les moutons récalcitrants sont déjà réveillés
    Le réveil va être très brutal pour les moutons dociles
    Ça va en faire saigner du nez plus d’un ……
    Donc agir ou subir ?

    • kalou76

      Salut Greg,
      Merci pour ton commentaire très complet.
      Je vois plein de pistes à investiguer pour celles/ceux qui souhaiteraient s’amuser à regarder nos films, nos jeux et notre histoire à travers le prisme des symboles.Je trouve particulièrement intéressant les liens possibles entre notre réalité actuelle et des notions vieilles de plusieurs millénaires. L’histoire, notre histoire, a encore beaucoup de choses à nous apprendre!
      Quant au libre-arbitre, je crois que, même s’il peut être plus limité qu’on le souhaite parfois, il nous reste toujours une chose primordiale que personne ne peut nous enlever: la manière dont nous décidons d’expérimenter notre vie dans la matière. Il s’agit de l’idée selon laquelle les événements en eux-mêmes sont neutres. C’est notre manière de les aborder et de les vivre qui fait la différence…Personne ne peut nous enlever cette capacité. C’est simplement à nous de décider de l’activer ou pas. Notre force et notre capacité de résilience en dépendent. D’ailleurs, il se pourrait bien que nous traversions un moment critique de notre histoire où il est fondamental et urgent de recontacter cette ressource.
      A bientôt! 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neque. quis, felis Donec tristique id risus.